Prochain direct mardi à 17h30 : Comment dire l’émancipation ? Les pratiques féministes du langage. Cliquer pour y accéder.
Univesité Rennes 2
DATE 01-05-2019 DURÉE 00:04:25 GENRE Entretien, Présentation PUBLIC Tous publics DISCIPLINE Santé et sport (Généralités) Producteur Université Rennes 2

Résumé

Tout le monde se sert des bras pour sauter, danser, courir…

Or la plupart des personnes amputées n’utilisent pas de prothèses pour faire du sport. Découvrez le témoignage de Stéphane Robert, quadri-amputé, qui a perdu l’usage de ses bras et de ses jambes et s’est alors mis à faire de l’athlétisme. Il a rencontré Lyse leclercq, 26 ans, jeune chercheuse au laboratoire M2S (Mouvement Sport et santé – Université rennes 2 / ENS de Rennes) qui a alors décidé de consacrer son travail de thèse à prouver l’intérêt du port des prothèses de membres supérieurs pour s’équilibrer et ainsi améliorer sa performance sportive. La thèse de Lyse Leclerq, suivie par Armel Crétual, enseignant-chercheur à M2S, cherche à prouver qu’il est possible d’améliorer la technique et la performance de sportifs amputés par un appareillage qui rétablira la fonction d’équilibre et de propulsion de la masse déficitaire.