Prochain direct mardi à 17h30 : Comment dire l’émancipation ? Les pratiques féministes du langage. Cliquer pour y accéder.
Univesité Rennes 2
DATE 13-03-2019 DURÉE 00:58:18 GENRE Conférence PUBLIC Tous publics DISCIPLINE Histoire Auteur Fabrice Bensimon

Résumé

« Libre-échangistes, chartistes et nationalistes irlandais : Royaume-Uni, années 1840 » par Fabrice BENSIMON, professeur d’histoire contemporaine, Sorbonne Université

Dans les années 1840, la Grande-Bretagne est le seul pays pleinement engagé dans la Révolution industrielle. C’est la première société urbaine et Londres est la plus grande ville au monde. Dans le nord de l’Angleterre, en particulier, la production de cotonnades est mécanisée, et les visiteurs se pressent de toute l’Europe pour y voir ce qu’ils pensent être l’avenir du continent. Le libre-échange est le nouveau credo de ce capitalisme industriel. Le Royaume-Uni, pays le plus riche au monde, est aussi celui de terribles détresses. En Irlande, une famine terrible tue un million de femmes et d’hommes, et en contraint un million d’autres à émigrer. En Grande-Bretagne, une classe ouvrière exploitée mène des contestations d’ampleur, à commencer par le chartisme, premier mouvement ouvrier politique.

Fabrice Bensimon est enseignant-chercheur à Sorbonne Université, spécialiste de la Grande-Bretagne au XIXe siècle.

Il a récemment édité Les Sentiers de l’ouvrier (Éditions de la Sorbonne, 2018) et Friedrich Engels, Ecrits de jeunesse. Vol. 2 : Manchester (Éditions sociales, 2018).