Univesité Rennes 2

Réception et transmission des travaux de Johanna Drucker – conférence

Séminaire Humanités numériques 2018

DATE 08-02-2018 DURÉE 01:46:16 GENRE Conférence PUBLIC Tous publics DISCIPLINE Autre (Généralités) Auteur Johanna Drucker / Nicolas Thély Producteur Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne Partenaire École nationale des chartes / Humanistica / Réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme

Résumé

Le séminaire Humanités numériques, organisé le 8 février 2018 à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne, en partenariat avec l’École nationale des chartes et l’Université PSL, a eu pour objectif de proposer une réflexion théorique et critique autour de la transmission et de la réception par la communauté scientifique francophone des concepts développés par Johanna Drucker dans ses travaux.

Après une introduction de Nicolas Thély, Johanna Drucker a présenté une conférence en français intitulée « Modèles d’interprétation : Investigations graphiques / enquêtes épistémologiques et autres sujets pertinents pour la création, la description et la gestion de documents et de métadonnées ».

Elle y a abordé les différents défis posés par le traitement des documents dans un environnement numérique, ainsi que les problématiques spécifiques liées au rôle des métadonnées d’une part et à l’utilisation des visualisations de données d’autre part, avant de discuter des enjeux épistémologiques posés par les formes graphiques.

Johanna Drucker est professeure en sciences de l’information à l’UCLA (University of California, Los Angeles). Elle est à la fois chercheuse, écrivaine, poète et artiste. Ses objets de recherche comprennent notamment la visualisation de l’information et ses méthodes d’interprétation, le design d’interface, l’histoire du livre et de la typographie. Co-auteure de l’ouvrage Digital_Humanities publié en 2012, Johanna Drucker est une figure majeure des humanités numériques.

Aller plus loin