Univesité Rennes 2
DATE 19-02-2021 DURÉE 1:13:00 GENRE Conférence PUBLIC Tous publics Producteur Université Rennes 2 / Association Clair Obscur

Résumé

Conférence retransmise en direct le vendredi 19 Février à 18h15 puis visible en replay.

Avec Cécile Vidal, historienne, maître de conférences à l’EHESS. Ses travaux portent sur l’histoire atlantique et sur l’histoire de la colonisation et de l’esclavage en Amérique du Nord, en particulier en Louisiane française et espagnole au XVIIIe siècle.
En partenariat avec l’Institut franco-américain

Fondée en 1718, La Nouvelle-Orléans est souvent décrite comme une ville créole en raison de ses origines françaises et espagnoles. À cette identité créole est associée l’idée de métissage et de rapports de race moins exclusifs que ceux prévalant dans le reste des États-Unis après la vente de la Louisiane et son intégration dans la jeune république américaine en 1803. À l’encontre de cette image exceptionnaliste qui contribue à marginaliser La Nouvelle-Orléans dans l’histoire et l’imaginaire états-unien, la conférence montrera que la Louisiane française (1699-1769) ne constituait pas une société de frontière caractérisée par la fluidité des relations interethniques. Sous l’influence de Saint-Domingue, la capitale louisianaise et sa région de plantations alentour se développèrent immédiatement sous la forme d’une société esclavagiste marquée par un processus de racialisation en transformation constante. L’histoire de La Nouvelle-Orléans sous le régime français permet ainsi d’éclairer tant ce qui s’est passé pendant et après l’ouragan Katrina en Louisiane en 2005 que les débats actuels sur les héritages de la colonisation et de l’esclavage en France.