Prochain direct mardi 6 décembre à 17h30 : Les femmes, l’art et la mer : des engagements divers. Cliquer pour y accéder.
Univesité Rennes 2
DATE 26-10-2015 DURÉE 00:17:32 GENRE Conférence PUBLIC Master, Doctorat, Enseignant DISCIPLINE Sciences politiques, Sciences humaines et sociales (Généralités) Producteur Université Rennes 2

Résumé

Dans son intervention Ugo Olivieri replace la réception de l’idée convivialiste au sein de certains milieux académiques en Italie dans une perspective historique. Il s’agit de milieux qui ont été touchés dans les années 1990 et 2000 par les analyses en termes de paradigme du Don, entre Derrida et Mauss. Ces réflexions ont été impactées par la faillite de l’Etat providence (du Welfare State) et la crise des années 2000 : le don risque de devenir un substitut aux fonctions publiques d’organisation collective de l’entraide. Le concept du don est alors questionné face à l’approche catholique du don, au mouvement des biens communs et au référendum sur l’eau. Cela a amené à réfléchir à la démocratie de proximité, la démocratie de la base et la démocratie représentative. Dans ces années de crise le convivialisme est apparu à l’université en particulier au sein d’un groupe de recherches inter-disciplinaires « A Piene Mani », à pleines mains.

Ugo M. Olivieri est un homme littéraire, professeur à l’université Frédéric II de Naples.

Aller plus loin