Prochain direct mardi 6 décembre à 17h30 : Les femmes, l’art et la mer : des engagements divers. Cliquer pour y accéder.
Univesité Rennes 2
DATE 26-10-2015 DURÉE 00:23:46 GENRE Conférence PUBLIC Master, Doctorat, Enseignant DISCIPLINE Sciences politiques, Sciences humaines et sociales (Généralités) Producteur Université Rennes 2

Résumé

Anne Marie Fixot est géographe et professeur à l’université de Caen.

Ce texte apporte quelques axes de réflexion pour une convivance urbaine démocratique …

Loin de définir un nouveau modèle de ville utopique, il s’agit davantage de susciter une réflexion sur les nécessaires éléments de transformation de la « ville actuelle » à partir d’expériences de terrain afin de proposer de nouvelles manières de vivre ensemble, de « convivance ».

Comment organiser une ville conviviale, non décidée d’en haut et non fondée sur le mythe d’une société de forte croissance infinie ? Quelles pistes suivre pour s’extraire des blocages urbains locaux que nous connaissons aujourd’hui : privatisation des espaces publics et violence des exclusions, décisions dirigistes, inadaptées aux besoins réels et désirs des habitants, écarts entre les déclarations des pouvoirs publics et les pratiques de mise en œuvre des projets urbains… ?

Dans ce contexte de crise profonde urbaine et sociétale, cette intervention mentionnera quelques éléments susceptibles de nous aider à construire une ville dans laquelle tous les habitants sont considérés comme des forces vives, des citoyens actifs et responsables c’est-à-dire une ville répondant aux principes de « respect des différences », de « richesse du lien social », « d’ épanouissement personnel » et de « confrontation créatrice », présents dans le Manifeste du convivialisme en prenant appui sur les notions d’espaces publics, d’habiter et de participation à la vie de la Cité à travers les pratiques de maîtrise d’usage et de tirage au sort

Aller plus loin